Répertorier les éditions originales de Blaise Cendrars

Publié le par Dan Yack

Vue-bibliotheque.jpg

Blaise Cendrars
est actuellement considéré comme un "must" chez les bibliophiles. Les prix des éditions originales de ses livres ont flambés, les libraires d'ancien se les arrachent, il est devenu de plus en plus difficile aux amateurs non fortunés de s'offrir l'édition de leurs rêves.
ça n'a pas toujours été le cas. Il y a 30 ans, on pouvait encore espérer trouver une Fin du monde (livre pas si rare que ça, finalement, puisque tiré à près de 1250 exemplaires) sur les quais et dans les années 60 une prose du transsibérien à 15 000 F.

Aujourd'hui, les amateurs sont nombreux et les occasions de tenir en main ou seulement voir ces éditions originales se font rares. T'serstevens, dans son "L'homme que fut Blaise Cendrars" présente les premières éditions originales de Cendrars qu'il possédait en texte et en photo. Il en profite, on le sent quand il se cache derrière son exemplaire déplié de la Prose, pour montrer à tous avec gourmandise ses trésors, donnés à lui par son Maître, le grand Blaise. Et, pour justifier et comme se déculpabiliser de cet étalage en public de son vice, il accompagne ces images d'une description presque scientifique de chacun de ces trésors.

C'était une première tentative pour partager sa passion, à la fois littéraire et bibliophilique avec tous ceux qui s'intéressaient à Cendrars (Pierre Seghers avait profité du livre de Louis Parrot sur Cendrars, qu'il a édité en 1948 dans la collection Poètes d'aujourd'hui, pour publier lui aussi les images de quelques exemplaires de sa bibliothèque. Elles disparaitront dans les éditions ultérieures). Elle est restée sans suite et un collectionneur des éditions originales de Cendrars doit lui-même se frayer un chemin à-travers les bibliographies pas toujours complètes et qui se contredisent, les catalogues de libraires souvent truffés d'erreurs, les ventes aux enchères qui livrent leurs informations au compte-goutte pour se faire sa propre culture qui ne peut que rester incomplète.

Ce blog va tenter de prolonger cette initiative en présentant ces éditions originales mais aussi des photos, des cartes postales des revues, articles de journaux, etc. Leur point commun, d'être des éditions qui intéressent les amateurs (évitons les livres de poche). Etant moi-même un modeste collectionneur, je publierai les éditions originales que je possède mais, sans vous, cette modeste entreprise est vouée à l'échec. Amateurs, collectionneurs, chercheurs, j'attends donc vos contributions, pour la communauté des amateurs de Cendrars mais aussi, assez égoïstement, pour moi, pour le plaisir de découvrir des trésors que je ne connais pas encore ou simplement partager le plaisir de tous (j'espère) ces collectionneurs qui partagent ma passion. Envoyez vos photos et descriptions à dan.yack(at)free.fr, ils feront l'objet d'un article.

(n'oubliez pas de m'autoriser à publier ces images gratuitement. Vous devrez aussi accepter qu'elles puissent être reprises sur les forums qui peuvent pointer vers ce blog dans le futur)


Dan Yack

Commenter cet article